© honeyprod' 2019

www.bertrandcoynault.fr

 

  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle
  • YouTube - Black Circle

contact@bertrandcoynault.fr  (+33) 03 22 54 07 75 - (+33) 06 01 17 12 20 

Les toiles musicales

La tempête de Ludwig van Beethoven fait vivre le drame du Naufrage sur une côte méditerranéenne de Claude Joseph Vernet ; les toiles impressionnistes s’animent au son de la Suite bergamasque de Claude Debussy. 

Puis le prélude et fugue en si b mineur de Jean-Sébastien Bach  retranscrit le mysticisme du Christ cloué sur la croix de Nicolas de Poilly le Jeune avant que l’univers fantasmagorique d’ Alexandre Scriabine se matérialise  sous les couleurs de Joseph Mallord William Turner.

Programme

Durée : 1h30

 

L. V. Beethoven, sonate op 31 n°2, « Tempête »

Largo - Allegro : toile de C. J. Vernet, Tempête sur une côte méditerranéenne

Adagio : toile de C. J. Vernet, Port méditerranéen. Temps calme

Allegretto : toile de A. B. Durand, Le navire échoué

 

C. Debussy, Suite Bergamasque

Prélude : toile de P. A. Renoir, Les canotiers à Chatou

Menuet : toile de E. Degas, Répétition d’un ballet sur la scène

Clair de Lune : toile de V. Van Gogh, Nuit étoilée sur le Rhône

Passepied : toile de P. A. Renoir, Bal du moulin de la galette

 

 

- entracte -

 

 

J.S. Bach, prélude et fugue en si b mineur

toile de N. de Poilly le Jeune : Le Christ cloué sur la croix 

 

A. Scriabine, sonate-fantaisie n°2 op 19

Andante : toile de J. M. W. Turner, Keelmen Heaving in Coals by Moonlight

Presto : toile de J. M. W. Turner, A Disaster at Sea

 

E. Granados, Andaluza et Goyescas (extraits)

Andaluza : toile de F. de Goya, La Cometa

 La Maja y el Ruisenor (Goyescas) : toile de F. de Goya, Alegoria del Amor

El Fandago de Candil (Goyescas) : toile de F. de Goya, El Paseo por Andalucia

 

J. S. Bach - E. Petri, Schafe können sicher weiden  

toile d'A. Manessier : Saint Jérôme

 

Ce récital de piano classique exceptionnel interprété par le pianiste Bertrand Coynault est accompagné d’une projection vidéo, mettant ainsi en perpective les liens entre la musique et la peinture.

Le spectateur est convié à un véritable voyage au coeur des toiles des grands maîtres sur une période allant du XVIII ème au milieu du XX ème siècle. 

Notre promenade musicale au coeur des tableaux se poursuit avec Francisco de Goya, dont le compositeur espagnol Enrique Granados rendit hommage à travers son oeuvre géniale, les Goyescas

La dernière toile est le Saint Jérôme d’Alfred Manessier, peinture contemporaine à la transcription d’Egon Petri de l'Aria de la cantate de Bach BWV 208 qui conclut le récital.